VTT Evasion Pourpre

Le Cantal suite …

Et voici la revue de détail des protagonistes de cette ballade :

 

Aux manettes du GPS  : André le magnifique !  il nous a concocté une myriade de circuits pêchés avec amour  sur openrunner , puis mis en puzzle à la manière de Stève sur 4 cartes agrandies et imprimées . Du bon boulot !!! merci à toi notre guide spirituel !

mais André le magnifique ne s’est pas contenter de gépé êcher . Il s’est aussi dépêcher de circuler quand une Salers  au sale air a voulu l’en cornet ( avec deux boules )

il a bien essayé de semer ses petits poucets mais nous ne quittions pas des yeux son gros pouce .

Les frères Jacques , dans des postures toujours acrobatiques et avec le sourire jusqu’aux oreilles du matin au soir

Dans le   rôle du père : le  Jacques  …. Guimbaud mais pas guindé , un peu cinglé et cintré parfois  qui descend comme une balle avec sa bille de clown  .

Dans le rôle du fils : le Jordan, toujours le mors aux dents et monté sur ressort qui nous a fait quasiment toutes les côtes sur la roue arrière  .

Puis Rémy,  qui lui ,  s’est fait un point honneur ( et un point de côté )  de monter les côtes en freinant du frein avant !   un disque voilé , même en 45 tours et en 29 pouces  ,  ça fait les cuisses ( et les oreilles )

Pour refroidir les plaquettes , un petit passage à gué s’imposait :

Nancy , malgré un petite frayeur et une collision évitée de justesse avec des chasseurs en rut et en route ,  a semblé apprécier les passages bucoliques en forêt :

 

Et voici le Gérald des champs musardant dans les chardons ardents

et puis le Gérald des villes « casque à dents » dans les ruelles de Murat

Annie Dujnou a eu à coeur de nous accompagner sur les parties roulantes pour continuer la rééducation de sa rotule en titane

Dominique  a découvert   l’amour vache

et Daniel , le mari d’Annie , nous a tiré l’aligot à tire larigot .

C’est aussi lui qui qui s’est chargé de la cuisson  de la truffade , des pavés de Salers , de la potée auvergnate et s’assurer qu’aucun verre ne restait vide .

Nous étions en pension et Jean Michel , le propiétaire du gite ( et par ailleurs restaurateur )  , ami d’Annie , nous a gratifié de spécialités régionales  dont nous gardons un souvenir délicieux . Ahhhh la tarte aux myrtilles !!

De charmantes demoiselles transgenre  nous ont accompagnés tout au long de ce séjour :

Nous leur dédions donc cette  dédicace pour leur rendre hommage :

la semaine prochaine  je ferai un post avec les photos du gite  qui j’espère  ferons baver d ‘envie et de regrets toutes celles et ceux qui n’ont pas pu viendir cette fois  .

Dominique

3 comments

  1. Merci Domi pour ton témoignage, Daniel et moi avons pris plaisir à partager avec vous notre coup de cœur pour le Cantal. Le petit groupe a fait de cette expérience un super séjour convivial. André est un Guide Pédalo Stupéfiant🤪 qui a fait un excellent guide entre vaches taureaux et grands espaces… séjour trop court à refaire avec des prolongations pas dans le jacuzzi mais dans la campagne 👍

  2. Ça fait envie tout ça! Merci Dominique pour ces belles photos et ces non moins belles tirades qui les accompagnent.
    J’adore ce coin et j’ai un petit pincement au cœur de n’avoir pu être des vôtres. Très content que vous vous soyez éclatés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *