VTT Evasion Pourpre

DANGER : ETANG DE LA RESTA

Bonjour à tous,

Si vous roulez dans la zone de l’étang de la resta, évitez absolument le sentier qui fait le tour de l’étang (sentier du crocodile)!

Il y a un nid de guèpes au sol (plusieurs centaines).

Nous y sommes passés hier soir avec Arthur à pied, résultat :

Arthur : 0 piqures

Moi : 1 bonne quinzaine de piqures.

De plus, elles sont très agressives, elles m’ont suivies pendant bien 50 mètres.

A bientôt sur les sentiers (mais sans guèpes!!)

Philippe C

10 comments

  1. Non mais quelle idée ? Franchement !
    Passer à cet endroit là à pied !

    Que ce soit là ou ailleurs on passe en vélo ! Jamais à pied !

    Quel exemple tu montres à ton fils ? Il va finir par faire des trails et pas du VTT !
    Ressaisis-toi Philippe, tu files un mauvais coton !

    1. J’espère surtout que tu n’as pas trop souffert et que maintenant tout est revenu à la normale.
      A bientôt sur un vélo.
      Gérald

  2. 15 piqures ?!!! c’est carton plein !
    J’imagine que la corpulence joue, heureusement que c’est pas tombé sur Arthur.
    Et je pense qu’on peut dire que tu n’es pas allergique !!

    1. Oui heureusement pour Arthur, car si moi je ne suis pas allergique, lui par contre réagit différemment.
      On a surtout eu peur, car il y en avait plusieurs centaines…
      Heureusement, j’ai un peu de gras, cela a modéré un peu les piqures!!!

      1. ok, la trace pourpre 2019 passe le longe brièvement. Il faudra prévoir une nouvelle pancarte : « accélérer sinon ça pique !!!! »

        1. On est habitués à voir « Attention ! Route. », « Attention ! Descente technique. », « Attention ! Passage difficile. » mais lors de la Transbrac, dans une descente on a vu un panneau signalant un danger sur lequel était écrit : « Attention ! Abeilles. »

  3. Avec cette chaleur, il faut faire attention aux insectes. J’ai été piqué par un frelon pendant la Gardonnette, je n’avais jamais ressenti de douleur aussi vive. Une joggeuse a aussi été piquée. Trois jours après, l’inflammation est toujours présente malgré le traitement local. Vivement l’hiver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *